PRESENTATION

  • essai

Un théâtre d'essais

Théâtre Ouvert, Théâtre d'essais et de création, propose différents modes d'action pour donner à entendre des textes dramatiques nouveaux et inédits.

L’équipe permanente, réunie en comité de lecture, lit des manuscrits en tentant de repérer des auteurs en devenir dont le talent ne demande qu’à s’épanouir.
Souvent, au gré des nombreuses lectures de manuscrits surgissent les mêmes interrogations : les auteurs pensent et souhaitent écrire pour le théâtre, pourtant ils semblent parfois le faire sur la base d’un théâtre fantasmé, éloigné de la pratique, du concret du plateau, et, partant, du public.
L’activité de Théâtre Ouvert reposant sur l’idée de mettre en relation les écrivains - parfois romanciers - avec les praticiens de théâtre, il est apparu nécessaire de proposer essentiellement aux nouveaux auteurs un moyen d’appréhender cette matière impalpable et difficilement définissable : ce qui fait théâtre et ce que la mise en bouche de leur texte par des comédiens peut leur apporter dans leur écriture.
Ainsi, Théâtre Ouvert, théâtre d’essais et de création, après avoir initié depuis sa naissance en 1971 au Festival d’Avignon divers modes d’action en faveur de la création théâtrale contemporaine, comme la mise en espace, la mise en voix, le gueuloir, le chantier, la carte blanche, pour répondre tout particulièrement à cette nécessité de confronter l’écriture au jeu a créé en 2005 l’EPAT.

Essai / Lexique :
l’EPAT, Ecole pratique des Auteurs de Théâtre : permet, en confrontation avec la pratique du plateau, l’épanouissement de nouvelles écritures prometteuses. A la lumière de ce travail, l’auteur pourra ensuite retravailler sa pièce en vue d’une suite rêvée : édition, création
la mise en espace : première approche dans l’espace d’un texte inédit, choisi par un metteur en scène
la mise en voix : premier écho public à plusieurs voix d’un texte nouveau choisi par Théâtre Ouvert et dirigé par un maître d’œuvre
le gueuloir : lecture d’un texte inédit par l’auteur lui-même, aidé éventuellement d’un comédien de son choix.
le chantier : confrontation d’un auteur au travail du plateau avec des comédiens et un metteur en scène, à travers une œuvre scénique inédite ou en cours d’écriture
la carte blanche : donnée à un comédien, un auteur, ou un metteur en scène, pour des lectures publiques d’inédits

Théâtre Ouvert, né en 1971 au Festival d'Avignon à l'invitation de Jean Vilar, est devenu permanent en 1976 et s'est installé à Paris en 1981, au Jardin d'hiver, cité Véron, à Paris 18e. En 1988, il est devenu le premier et seul Centre Dramatique National de Création, codirigé par Lucien Attoun et Micheline Attoun. Depuis le 1er janvier 2011, Théâtre Ouvert est Centre National des Dramaturgies contemporaines. Le 1er janvier 2014, Lucien Attoun et Micheline Attoun passent la main à Caroline Marcilhac, nommée par la ministre de la Culture et de la Communication pour être la nouvelle directrice de Théâtre Ouvert.

En 2012, coup de chapeau à Vilar pour le centenaire de sa mort, voici ses propos assez précurseurs (en 1946 !) sur les jeunes auteurs :
« Ce devrait être le premier souci du chef d’une compagnie théâtrale que de jouer les auteurs de sa génération. Mais il faudrait aussi que ceux-ci considèrent que l’art dramatique réclame d’eux autre chose qu’une attention passagère de quelques mois. C’est un art exigeant et jaloux. D’ailleurs, le nombre des auteurs dramatiques à une époque donnée est réduit. Les découvrir et les interpréter est notre tâche difficile, ingrate. C’est grâce à eux seuls que notre existence de comédien vivant en tel pays, à telle époque, n’est pas vaine, n’est pas entièrement absurde et nous offre du moins notre joie profonde d’homme. Mais ces auteurs nous échappent parfois et vont se faire jouer ailleurs. Et c’est alors tant pis pour nous. Et parfois, pour eux. »
Jean Vilar, "Interview", in De la tradition théâtrale, p.52, éditions Idées NRF Gallimard 1946
repris dans Jean Vilar, Mot pour mot, p.51 « Jeunes auteurs », textes réunis et présentés par Melly Touzoul et Jacques Téphany, éditions Stock, collection Théâtre Ouvert, 1972.

Lien :
INA En Scènes : interviews de Lucien Attoun

cite_veron_cadredroit.jpg